Tourisme en Hesbaye brabançonne

Terre de cultures, de bosquets épars et de vallons, la Hesbaye brabançonne possède une multitude d’atouts de qualité qui garantiront la réussite de vos excursions. Vous y découvrirez, au fil de l’une ou l’autre promenade balisée, les nombreuses églises et chapelles romanes, les tumuli, les majestueuses fermes en carré et la très belle et lumineuse pierre de Gobertange

HESBAYE BRABANÇONNE

Aujourd’hui encore, l’agriculture façonne l’identité de ce territoire formé par les entités de Beauvechain, Hélécine, Incourt, Jodoigne, Orp-Jauche, Perwez et Ramillies. Au milieu de ces terres limoneuses particulièrement fertiles, parcourues ça et là par la Grande et la Petite Gette, trônent de fières «censes». D’origine ecclésiastique ou seigneuriale, ces monumentales fermes en quadrilatère sont les témoins majeurs de l’architecture agricole régionale.

Carte de la Hesbaye brabançonne
Copyright Maison du tourisme Hesbaye brabançonne

La Maison du tourisme Hesbaye brabançonne

La Maison du Tourisme Hesbaye brabançonne assure l’accueil et l’information des touristes sur le territoire des sept communes du canton de Jodoigne et met en place différentes actions de promotion de ce vaste territoire qui propose de multiples richesses naturelles, géologiques, patrimoniales, historiques, folkloriques, gastronomiques. Un atout essentiel pour la Maison du Tourisme est sa situation ; l’Est de la Province du Brabant Wallon est proche de la frontière linguistique et limitrophe avec plusieurs autres provinces (Province du Brabant Flamand, province de Liège, province du Limbourg et province de Namur).

GAL Culturalité en Hesbaye brabançonne

Le GAL Culturalité est une ASBL qui a pour vocation principale le développement rural des communes de Beauvechain, Hélécine, Incourt, Jodoigne, Orp-Jauche, Perwez et Ramillies. Ce Groupe d’Action Local (GAL) coordonne des projets pluri-thématiques en partenariat avec les citoyens et acteurs, publics ou privés, de la Hesbaye brabançonne. Son objectif est de positionner le cadre de vie rural au cœur de ses actions, envisager l’évolution de cette vie rurale en préservant l’environnement, le patrimoine rural et en stimulant la cohésion sociale, la convivialité et l’économie rurale…

Commune de Beauvechain

Située en bordure de la forêt de Meerdael et arrosée par la Néthen, l’entité de Beauvechain regroupe les villages de Beauvechain, Hamme-Mille, L’Ecluse, Nodebais et Tourinnes-la-Grosse. Du château de Valduc à la ferme de Wahenges, l’entité de Beauvechain connait une convivialité renouvelée qui en fait une des localités les plus actives du Brabant wallon sur le plan de la vie locale. La diversité de ses anciens villages et de ses quartiers participe également à son charme.

Commune de Hélécine

Située à l’extrême est du Brabant wallon, dans un écrin de verdure, l’entité d’Hélécine englobe les villages de Linsmeau, Neerheylissem et Opheylissem. C’est la commune la moins peuplée du Brabant wallon. Riche d’un patrimoine historique et architectural qui vaut le détour, Hélécine doit sa renommée, entre autres, à son abbaye devenue aujourd’hui domaine provincial, mais aussi à ses belles églises et chapelles. À mi-chemin entre Liège et Bruxelles, la commune est baignée par le cours sinueux de la Petite Gette et offre l’image typique du village brabançon blotti dans la verdure.

Commune de Incourt

Incourt est la commune du canton de Jodoigne où l’histoire ancienne a laissé le plus de témoignages. Elle englobe les villages de Glimes, Incourt, Opprebais, Sart-Risbart, Piétrebais, Chapelle-Saint-Laurent et Roux-Miroir, et est arrosée par la Grande Gette, le Thorembais, l’Orbais, le Brombais et le Piétrebais. Incourt possède de nombreux vestiges du passé : le Tumulus de Glimes datant de l’époque Gallo-romaine, le Château-ferme médiéval d’Opprebais, le Moulin à vent « Gustot » à Opprebais, les fermes de la Chise à Piétrebais, le site de la Carrière d’Opprebais, témoin du passé industriel de la commune.

Commune de Jodoigne

Capitale de la Hesbaye brabançonne, Jodoigne est une commune commerciale et agricole regroupant les villages de Dongelberg, Jauchelette, Jodoigne-Souveraine, Lathuy, Mélin, Piétrain, Saint-Jean-Geest, Saint-Rémy-Geest et Zetrud-Lumay. Étalée sur les rives de la Gette, dans une boucle où le versant du plateau hesbignon s’écarte de la rivière, Jodoigne est une ville qui s’enorgueillit d’un passé riche en péripéties tumultueuses. C’est au XIIe siècle que Jodoigne apparaît dans l’histoire avec l’essor du grand mouvement urbain médiéval. Le Duc Henri de Brabant crée une ville neuve au plan caractéristique.

Commune de Orp-Jauche

La commune d’Orp-Jauche englobe les villages d’Enines, Folx-les-Caves, Jandrain-Jandrenouille, Jauche, Marilles, Noduwez, Orp-le-Grand et Orp-le-Petit et est arrosée par la Petite Gette. Orp-Jauche a connu, dans la seconde moitié du XIXe siècle et les premières années du XXe siècle, un important essor économique, industriel et commercial, favorisé par l’ouverture en 1865 de la voie ferrée Tamines-Landen. La disparition progressive, dans les cinquante dernières années, de son tissu industriel a rendu à la commune son caractère d’antan essentiellement rural.

Commune de Perwez

Située dans le sud-est du Brabant wallon, au cœur de la Hesbaye, l’entité de Perwez regroupe cinq villages : Malèves-Sainte-Marie-Wastines, Orbais, Perwez, Thorembais-les-Béguines et Thorembais-Saint-Trond. Le territoire de Perwez forme une vaste plaine recouverte principalement de champs et de prairies s’étendant en pentes douces, paysage typique de la Hesbaye. D’un relief légèrement accidenté, son altitude varie entre 136 et 174 m, le point culminant de Perwez et du Brabant wallon est la ferme Gadaffe. Plusieurs rivières, aux cheminements paisibles et peu sinueux, prennent leur source dans la commune.

Commune de Ramillies

L’entité de Ramillies est issue de la fusion des communes en 1977 et regroupe les villages de Autres-Eglise et le hameau de Hédenge, Geest-Gérompont, Petit-Rosière, Bomal, Mont-Saint-André, Grand-Rosière-Hottomont et le hameau de Hottomont, Huppaye et le hameau de Molembais-Saint-Pierre et Ramillies-Offus. Ramillies doit sa renommée à sa situation centrale lors de la célèbre bataille qui s’y déroula le jour de la Pentecôte de 1706 entre les forces alliées anglo-hollandaises et les forces françaises lors de la guerre de succession d’Espagne.

Close Menu